Le temps passe, on ne veut plus voir les problèmes

Ils ont fui l’Afghanistan avec femmes et enfants ou encore Idlib en Syrie parce qu’ils sont là-bas en permanence menacés de mort. Alors après de gros sacrifices financiers, ils se retrouvent pour une partie d’entre eux, dans le camp de Moria sur l’île grecque de Lesbos. (Arte reportage ;  https://www.arte.tv/fr/videos/095311-000-A/plongee-dans-l-enfer-de-moria/ ) Un camp composé de tentes sommaires …

Déboulonner les statues, un mea culpa ?

Aujourd’hui, l’acte de contrition permanent poussant la France à s’excuser publiquement de son passé colonisateur qui avait fait d’elle le deuxième empire après l’Angleterre ne suffit plus à éteindre une rancune devenue pour beaucoup, haine. La vision criminelle de ce passé vient maintenant se renforcer avec l’iconoclasme. Doit-on se rassurer par le fait que la …

Ecrire, c’est apprendre à mieux se connaître.

« Curieuse activité solitaire que celle d’écrire. Vous passez par des moments de découragement quand vous rédigez les premières pages d’un roman. Vous avez, chaque jour, l’impression de faire fausse route. Et alors, la tentation est grande de revenir en arrière et de vous engager dans un autre chemin. Il ne faut pas succomber à cette …

La vie comme elle va

  Si nous voyons le confinement obligatoire que nous vivons comme assimilable à une simulation de la maladie, alors nous pouvons nous pencher sur elle d’une manière un peu philosophique. Il n’est pas question ici de minimiser la pandémie qui nous frappe ou encore d’occulter les personnes en pleine souffrance qui luttent pour leur vie. …

Un monde à reconstruire

Quand demain nous nous réveillerons l’esprit encore plein de ces sombres nuages qu’aura laissé le cauchemardesque coronavirus, alors notre vision du monde sera différente. Il nous appartiendra de nous le réapproprier mais différemment. Y penser maintenant est primordial. L’erreur grotesque serait de se rendormir paisiblement pensant que tout devrait redevenir comme avant. Que ce même …

Sans la santé, la liberté n’existe pas.

Le coronavirus nous hante. Cette pandémie est le résultat d’une mondialisation inadaptée. La façon d’occuper notre planète, nos mœurs sont la cause de ce désastre. On me rétorquera que la peste bubonique, la grippe espagnole n’étaient pas issues des temps modernes. Certes non, mais à contrario de ce que nous possédons aujourd’hui, le savoir et …

Mais que nous arrive-t-il ?

  Sècheresse, inondations, canicules, sauterelles, tsunami, trou d’ozone, pollution, précarité, pandémie, nous voilà presque revenus aux dix plaies des temps bibliques. Construirons-nous une nouvelle arche de Noé ? Les dieux s’amusent de l’homme, ou alors ils se rappellent à son bon souvenir, lui l’occidental qui a dissous sa foi dans la science. Cette science a …